Roquefort

Région : Rouergue , sud -ouest d la France.

type : fromage bleu fermier et laitier; à pâte demi-dure , non pasteurisé.

Lait : lait de brebis (Lacaune, Manche , baso-Béarnaise et races Corses ).

Descrition : cylindre de 2,5 à 3 kg , croûte naturelle ivoire, visqueuse présenté sur papier aluminium.

Consommation : plateau de fromage , canapés, sauce de salade et salades.

Teneur en calcium : 600 mg pour 100 g .

Histoire :

Pendant plus de 2000 ans , les bergers ont affiné leur fromage dans les caves naturelles calcaires et profondes de Cambalou, célébres pour les levures bleues qui s’y développent spontanément .

La méthode traditionnelle , encore utilisée par certains fromagers , consiste à laisser la moisissure (pénicillium roqueforti )se développer sur des pains de seigle placés près des fromages .

 Aujourd’hui , pour la production en grande quantité, on fabrique des pains de seigle spéciaux au début de la saison et on laisse sécher, puis moisir pendant 70 jours .

Ils sont ensuite finement moulus et la poudre sert à ensemenser le caillé avant qu’il ne soit versé dans les mpules , afin que la pâte devienne persillée.

Le Roquefort , universellement reconnu comme un grand fromage, a un goût et un arôme distinctifs, associant le caramel mou du lait de brebis avec ceux , métalliques et piquants , de la moisissure bleue.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s