La rage

Virus Lyssavirus de la famille des Rhabdoviridae.

Chez  l’animal :

La rage est une maladie toujours mortelle et qui peut se transmettre à l’homme.

Il existe dans une grande partie de l’Europe un foyer de rage qui touche les populations de renards. Ce sont des renards atteints, qui perdant leur méfiance naturelle vis-à-vis de l’homme, s’approchent des habitations et transmettent la maladie aux animaux domestiques (chiens, chats, bétail). Ces animaux domestiques peuvent à leur tour contaminer l’homme.

Compte tenu de la gravité de la maladie et de l’inexistence de traitement, il est important de tout mettre en oeuvre pour prévenir son apparition :

Ci-dessous la carte  de France des départements ayant des animaux atteints de la rage 
 

 
 
Vacciner correctement tous les chiens. Un rappel annuel est obligatoire. A défaut d’être vaccinés, les chiens devront toujours être tenus en laisse, et l’accès à certains lieux publics (camping, expositions…) leur sera interdit.

D’autre part, tout animal (qu’il soit vacciné ou non) ayant mordu un homme ou un autre animal, pour quelque raison que ce soit, devra être examiné par un vétérinaire, 3 fois, à une semaine d’intervalle. Cet examen permet de déterminer avec exactitude si l’animal pouvait excréter du virus rabique au moment de la morsure. Dans l’affirmative, la personne mordue sera vaccinée, avant que n’apparaissent les premiers symptômes

 

Chez l’ homme 

Épidémiologie
Transmission de la rage
Morsure (plus rarement griffure ou léchage) par un animal enragé.
Fréquence des cas
Aucun cas de rage autochtone au cours des dernières décennies, mais quelques cas importés.
Activités professionnelles à risque

  – Contact avec des animaux pouvant être enragés : chauve-souris, animaux importés illégalement de pays où sévit la rage.
 –  Déplacements professionnels dans des pays où la rage est présente.
 –  Laboratoires de diagnostic de la rage.
Symptômes et évolution
Absence de symptômes (incubation) d’une dizaine de jours à plusieurs années. Puis, atteinte grave et irréversible du cerveau, aboutissant inéluctablement à la mort en une dizaine de jours.
Traitement efficace, à mettre en oeuvre rapidement après une morsure par un animal suspect de rage. Pas de traitement efficace après l’apparition des symptômes de la maladie.(source inrs)

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s