Le syndrome X (diabétologie)

Peut être avez-vous déjà entendu parler du syndrome X sans savoir ce dont il s’agit.

Ce terme définit, en fait, une série de facteurs reliés à l’état physique, dont :

L’obésité centrale, qui signifie un tour de taille de plus de 94 cm (37 po) chez les hommes – 92 cm (36 po) chez les sud-asiatiques, qui sont plus à risque – et de plus de 82 cm (32 po) chez les femmes.

Un mauvais controle de la glycémie.

Une tension sanguine trop élevée.

Des taux de lipides anormaux dans le sang, dont les triglycérides élevés et un HDL (le bon cholestérol) faible.

Un sang épais ayant tendance à former des caillots.

Un diagnostic de syndrome X est posé lorsque trois de ces symtômes surviennent en semble.

Chacun d’eux est en soi un facteur de risque de cardiopathies et le fait d’en avoir plus d’un augmente considérablement les risques.

Quelle en est la cause ?

Le syndrome X, parfois appelé syndrome métabolique ou syndrome insulinorésistant,semblerait découler d’un facteur génétique. Donc , si un membre de votre famille en est atteint, cela augmente vos risque de l’avoir.

On pense que toutes les conditions qui lui sont associés découlent d’une même cause: l’insulinorésistance .

L’insulinorésistance consiste en une sensibilité réduite des tissus de l’organismeaux effets hypoglycémiantsde l’insuline.

Le pancréas tente alors de produire plus d’insuline, ce qui entrainedes taux élévés en circulation dans le sang. Dans les cas d’insulorésistance grave, un diabète de type 2 peut se développer.

Est-ce fréquent ?

Le syndrome X semble être très fréquent en Occident. Aux Etats-Unis et en scandinavie, on évalue qu’entre 10 et 25 % des adultes démontrent certains degrés d’insulinorésistance.

On qualifie parfois ce syndrome de silencieux parce que la plupart des gens n’en sont pas conscients.

Les facteurs de risque comprennent l’obésité, des antécédents familliaux de diabète de type 2 pendant la grossesse.

Que faire si on souffre du syndrome X ?

Des recherches ont démontré que l’insulinorésistance et les symptômes du syndrome Xpeuvent s’améliorer en apportant des modifications à notre mode de vie, telles que d’entreprendre une activité physique et d’adopter une alimentation saine.

Certaines recherches laissent  supposer qu’une alimentation basée principalement sur les aliments ayant un faible indice glycémique peut améliorer la sensibilité de l’insuline chez les gens ayant un diabète de type 2, mais le rôle dans le syndrome X n’est pas clair pour l’instant.

Ces approches si elles sont adoptées avec succès, sont  très efficaces pour réduire le risque de cardiopathies et le développement d’un diabète de type 2.

Guide de vie pour le syndrome X:

Faire réguliérement de l’exercice physique, tel la marche rapide.

Réduire la consommation de gras, surtout les gras saturés, les remplacer par des gras monoinsaturés et polyinsaturés de source végétales et le poisson.

Choisir des glucides contenant de l’amidon et des aliments riches en fibres, des fruits et des légumes.

Maintenir son poids à l’intérieur des 20 % des cibles idéales.

Boire de l’alcool avec modération Seulement.

Eviter le tabagisme.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s