L’échinococcose alvéolaire

L’échinococcose est un parasite ( Echinococcus multilocularis).

Épidémiologie

Transmission de l’échinococcose alvéolaire

  Par voie digestive : En portant à la bouche des mains contaminées par des oeufs du parasite présents sur des végétaux, le sol, le pelage de chiens ou de chats…

 

 Le plus souvent par ingestion de végétaux contaminés (légumes, fruits, baies et salades sauvages, champignons), mangés crus ou peu cuits.

Fréquence des cas

Rare, uniquement dans les zones touchées par la maladie animale.

Il existe un réseau de surveillance européen basé à Besançon

  (http://www.eurechinoreg.org).

Activités professionnelles à risque

Dans les régions concernées, toute personne qui travaille au contact :

  D’animaux infectés : renards, mais aussi chiens et chats. De terre, de végétaux de faible hauteur, tels que pissenlits, fraises, myrtilles…

Symptômes et évolution

Absence de symptôme (incubation), souvent pendant  plusieurs années.

Envahissement progressif du foie par le parasite.

En l’absence de traitement, décès du malade.:

 
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s