Concernés

Donneur ou pas, il y a deux moyens légaux de signifier son choix sur le don de ses organes : la transmission orale à ses proches. Pour ceux qui sont opposés au don ,l’inscription au registre national des refus.

Si une personne meurt dans des conditions qui permettent le prélèvement d’organes , les médecins vont d’abord vérifier qu’elle n’est pas inscrite sur ce registre . Puis ils se tournent vers la famille pour s’assurer que la personne n’avait pas manifesté d’opposition ou avait confirmé son accord de son vivant. Si le défunt n’avait fait aucune de ses deux démarches , le doute s’installe …

Les proches doivent alors décider rapidement à sa place :c’est une épreuve qui s’ajoute. à leur douleur

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s